Gamme de produits

Le monitorage pharmacothérapeutique (Therapeutic Drug Monitoring – TDM)

Vers des traitements médicamenteux efficaces et sûrs avec le TDM

heart Failure

En cas d’utilisation de médicaments présentant une marge thérapeutique étroite – autrement dit avec un faible écart entre les concentrations efficaces et les concentrations toxiques –, un monitorage pharmacothérapeutique (TDM) apparaît indispensable pour permettre un dosage individualisé des médicaments.

Les domaines d’utilisation du TDM

Le TDM est non seulement utile dans le cas de médicaments à marge thérapeutique étroite, mais également dans le cas de substances pour lesquelles la corrélation entre la dose administrée et la concentration plasmatique est peu prévisible. Le TDM est aussi une aide précieuse pour les médicaments dont l’efficacité ne peut être que difficilement évaluée sur la base de méthodes cliniques. Un autre domaine d’utilisation consiste en la surveillance de l’observance chez les patients qui semblent ne pas répondre à un traitement.

Le portefeuille TDM de Roche Diagnostics couvre une grande partie des principaux médicaments pour lesquels une telle surveillance thérapeutique s’avère nécessaire. Ces médicaments peuvent être répartis selon les sept catégories ci-après.

Portfeuille TDM

Le portefeuille TDM de Roche Diagnostics couvre une grande partie des principaux médicaments pour lesquels une telle surveillance thérapeutique s’avère nécessaire. Ces médicaments peuvent être répartis selon les sept catégories ci-après :

Immunosuppresseurs

Les immunosuppresseurs sont souvent utilisés chez les patients transplantés dans le but de prévenir les réactions de rejet. Dans le cas de traitements immunosuppressifs, il est essentiel de veiller à un bon équilibre du dosage car les concentrations infra-thérapeutiques ne sont pas à même de prévenir les réactions de rejet des greffons et les concentrations supra-thérapeutiques peuvent accroître le risque d’infections.
En savoir plus sur Elecsys® Cyclosporine

En savoir plus sur Elecsys® Tacrolimus

Antiarythmiques

Chez les patients souffrant de troubles du rythme cardiaque, les antiarythmiques permettent de réguler le rythme ou la fréquence cardiaques. La molécule la plus souvent surveillée au sein de cette catégorie est la digoxine, car l’administration concomitante de certains autres médicaments peut soit entraîner une toxicité de la digoxine, soit réduire la concentration plasmatique de cette dernière.1

Antiépileptiques

Notamment dans le cadre d’anciens protocoles de traitement, les concentrations sériques des antiépileptiques peuvent fortement fluctuer d’un individu à un autre. Ces fluctuations sont imputables à des différences dans les propriétés pharmacocinétiques et se traduisent par d’importantes variations en termes de réponse thérapeutique. Un monitorage thérapeutique s’avère dès lors impératif pour cette catégorie de médicaments.2

Antiasthmatiques

La théophylline est un dilatateur bronchique qui est utilisé depuis plus de 60 ans pour le traitement de l’asthme et des maladies pulmonaires obstructives chroniques. Elle est encore largement répandue aujourd’hui. Compte tenu de l’étroitesse de sa marge thérapeutique, la réalisation d’un monitorage se révèle indispensable.

Antimaniaques

Les antimaniaques sont utilisés pour le traitement des troubles maniaques et bipolaires. Compte tenu du fait que les traitements antimaniaques sont souvent administrés sur de longues périodes et que la prise de traitements associés est tout à fait courante, la réalisation d’un suivi s’avère utile pour garantir l’observance et réduire les effets indésirables.

Antibiotiques

Un grand nombre d’antibiotiques utilisés en traitement de routine présentent une large marge thérapeutique et ne nécessitent aucun suivi. Certains antibiotiques dotés d’une marge thérapeutique étroite font néanmoins exception et peuvent causer des dommages irréversibles lorsqu’ils sont administrés en doses toxiques. Un suivi thérapeutique très serré s’avère ici indispensable.

Analgésiques

Certains analgésiques tels que par ex. l’acétaminophène et les salicylates sont disponibles sans ordonnance et sont très largement utilisés dans le soulagement de la douleur. Dans le cas de ces analgésiques, la détermination des concentrations est essentiellement requise s’il y a suspicion de surdosage, de toxicité ou d’usage abusif.

Médicaments pouvant faire l’objet d’une surveillance thérapeutique avec le portefeuille TDM de Roche

  • Antiarythmiques: digoxine, digitoxine, lidocaïne, N-acétylprocaïnamide (NAPA), procaïnamide, quinidine
  • Antiépileptiques: carbamazépine, phénytoïne, phénytoïne libre, phénobarbital, primidone, acide valproïque (AVP), AVP libre
  • Antiasthmatiques: théophylline
  • Antimaniaques: carbamazépine, lithium, AVP, AVP libre
  • Antibiotiques: amikacine, gentamicine, vancomycine, tobramycine
  • Immunosuppresseurs: cyclosporine, acide mycophénolique, tacrolimus, sirolimus (en cours de développement), évérolimus (en cours de développement)
  • Analgésiques: acétaminophène, lidocaïne, N-acétylprocaïnamide, (NAPA), salicylate

Références

1 Jeong, H., Kaplan, B. (2007). Therapeutic monitoring of mycophenolate mofetil. Clin J Am Soc Nephrol 2, 184–191.

2 Novartis. Sandimmune package insert. Available at: www.accessdata.fda.gov/drugsatfda_docs/label/2010/050625s048,050573s034,050574s042lbl.pdf [Accessed September 18, 2012]

3 Aspeslet, L.J., Yatscoff, R.W. (2000). Requirements for therapeutic drug monitoring of sirolimus, an immunosuppressive agent used in renal transplantation. Clin Ther 22 Suppl B, B86–B92